« Les 4 accords Toltèques » #3 Ne fais pas de supposition

Hello hello ami lecteur !

J’espère que tu vas toujours bien et que tu avances dans tes projets, tes rêves, ton développement personnel et/ou professionnel, bref, que tu es sur la voie du bien-être total !🙏

Aujourd’hui je vais te parler du troisième Accord Toltèque (si tu n’as pas lu les articles sur les deux premiers, c’est par ici et par là, vas-y, je t’attends) :
Ne fais pas de suppositions.

Comme toujours, cette revue est faite selon mon ressenti.

Bonne lecture!😉

Commençons par une définition

Pour écrire cet article, je voulais d’abord définir le mot « supposition », et je t’avoue que la première définition affichée sur Google m’a bien fait sourire, du coup je te la partage :

Tu es bien avancé n’est-ce pas ? 😂

Au moins ça a le mérite de mettre de bonne humeur !

Plus sérieusement

Sur le site du CNRCL, on peut lire notamment :
« Proposition que l’on considère comme vraie afin d’en tirer quelque conséquence ou déduction; hypothèse, fiction servant de base à un raisonnement, à une argumentation, à une démonstration.« 
« Proposition non vérifiée, conjecture avancée à titre d’explication plausible. Supposition gratuite, possible ; suppositions au sujet de qqn, de qqc. ; suppositions injurieuses, désobligeantes ; faire d’ingénieuses suppositions.« 

Voici donc qu’une supposition est quelque chose de tout à fait imaginaire, une fiction, non vérifiée, qu’on décide de considérer comme plausible, hop ! comme ça ! d’un coup de baguette magique !

Dit comme ça, ça semble aberrant, non ?
Qui donc oserait baser ses choix, ses réflexions, sur quelque chose de complètement imaginaire ?

Pourquoi fait-on des suppositions ?


L’être humain ressent un besoin de savoir, de comprendre. Et s’il ne comprend pas, il suppose.

Dans le cas d’un scientifique, cette supposition va être appelée une hypothèse, et le scientifique va ensuite faire toutes sortes de recherches et d’expériences pour la vérifier… ou pas. Et si elle n’est pas vérifiée, il la remplace par une autre, et recommence la même démarche ⚗️🔬

Le reste du temps, dans la vie de tous les jours, si la supposition semble acceptable aux yeux de celui qui la fait, ou aux yeux de la communauté, on va la considérer comme vraie, et puis voilà 😮
C’est ainsi que les Hommes ont longtemps estimée comme vraie la supposition disant que la Terre était plate.

Et c’est ainsi aussi que naissent les incompréhensions, les quiproquos, avec parfois de fâcheuses conséquences familiales, amicales ou professionnelles 😧

Untel m’a croisée dans la rue et ne m’a pas dit bonjour ? Ma première réaction sera peut-être bien de me demander quel est son problème avec moi ? Ai-je dit ou fait quelque chose dernièrement qui justifierait une colère de sa part, et par voie de conséquence une volonté affichée de m’ignorer ? Aurait-il mal pris tel ou tel événement ? Ah oui ! Ça doit être ça ! Ce n’est pas possible autrement ! Non mais franchement, me faire la gueule pour ça ?! Pfffff ! Ok. Soit. Eh bien si c’est ce qu’il veut, qu’il en soit ainsi, moi non plus je ne lui adresserai plus la parole alors. En même temps j’aurais dû m’en douter. Il est tellement susceptible ! Il suffit de voir sa réaction avec Bidule l’autre fois, c’était exagéré ! Etc. Etc.

Et hop ! C’est validé ! Je considère cette supposition comme vraie en un rien de temps. Et ça va être compliqué de me faire revenir dessus !🙅

Et si les choses étaient différentes ?


Suis-je dans sa tête ?
Ai-je mené une enquête ? Suivi plusieurs pistes ?
Absolument pas !
J’ai vu les choses telles que j’ai voulu les voir.

C’est ce qu’il se passe avec les suppositions. On ne les vérifie pas. Et pourtant on les considère comme vraies 🤦
Comme si on avait un don qui nous permettait de tout voir et de tout savoir.

On joue un peu à Dieu en fait…

Mais si j’avais fait la démarche d’aller vers lui pour lui dire bonjour, ou si j’avais demandé à un ami commun si Untel allait bien, j’aurais peut-être découvert que sa mère venait d’apprendre qu’elle avait une maladie grave, ou que sa conjointe avait eu un accident de voiture, que sa maison venait de subir un grave dégât des eaux, ou que son activité professionnelle battait de l’aile et qu’il ne se sortait plus des dettes… Autant de raisons pouvant expliquer qu’au moment de me croiser il avait la tête ailleurs et ne m’avait même pas remarquée.

Pourquoi c’est préjudiciable de faire des suppositions ?


Au regard de l’exemple ci-dessus ⤴️ je pense que tu as compris où ça pose problème.

Faire des suppositions, imaginer ce que peuvent penser les autres, ça peut être rigolo dans le cadre d’un jeu de société, ça l’est beaucoup moins dans la vie. Ça peut engendrer tout un tas d’événements qui ne se seraient jamais produits si on avait pris le temps de prendre un peu de recul sur la situation, et de se dire qu’il y a des tas d’explications possibles à telle phrase ou tel comportement ; pas une seule, et probablement pas celle qui nous vient « d’instinct ».

Et pourtant c’est un mécanisme extrêmement bien ancré en nous, rares sont ceux qui n’ont jamais fait de supposition. Comme je l’ai dit plus haut, l’Homme a besoin de trouver des réponses à ses questions, il ne peut supporter l’idée de ne pas savoir, et il a une imagination fertile ! 😅

Mais alors, on fait quoi ?


Déjà, on prend du recul.

Quand une situation nous perturbe, pour quelque raison que ce soit, on prend de la hauteur.
On examine la situation d’un œil extérieur.
On se demande si on a toutes les informations en main pour vérifier telle ou telle hypothèse qui nous vient rapidement à l’esprit.

S’il nous manque des informations,
soit on va les chercher,
soit on juge que la situation ne mérite pas qu’on y passe trop de temps, et alors on passe à autre chose, on relativise l’incident, et la vie continue simplement, comme avant.

Depuis que je fais au mieux pour ne plus faire de suppositions… je pose beaucoup de questions 😂
D’aucuns peuvent trouver ça saoulant. Soit, ça leur appartient, et si cela les dérange, libre à eux de prendre un autre chemin et de s’éloigner du mien 👋
Dans tous les autres cas, où mes questions ont trouvé des réponses, l’incident a été expliqué, et franchement je ne regrette jamais d’avoir insisté. Parce que, à chaque fois, si j’avais fait une supposition, je serais passée à côté de quelqu’un ou de quelque chose.

Bien sûr ça n’est pas facile, ça nécessite vraiment de prendre un instant pour se demander si on ne serait pas en train de supposer, mais ça en vaut vraiment la peine !
Essayez, vous m’en direz des nouvelles ! ⤵️

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s